Accueil Mon compte Mon Panier Commander Conditions générales Contactez-nous

Notre catalogue
 Accessoires de bureau
 Porte clés
 Presse papiers Galilée
 Globes terrestres Magellan
 Globes terrestres Marco Polo
 Globes terrestres Colomb
 Globes terrestres de Bougainville
 Planisphères en gemmes Cartier
 Serre livres Cortès
 Bouchons et globes terrestres insolites de Gama
Informations
 Fabrication du Globe terrestre Gemmoglobe
 Le Gemmoglobe en détail
 Un peu d'histoire
 Appellations de gemmes
 Galerie Vidéo - vidéowall
 Diaporama
 Pays où l'on peut livrer
Notre sélection
Serre livres globe terrestre Turquoise Nacré 15 cm
Serre livres globe terrestre Turquoise Nacré 15 cm

130.00 €



Stylo bille en gemme sur fond Blanc gemmoglobe
Stylo bille en gemme sur fond Blanc gemmoglobe

33.00 €



Stylo bille Gemmoglobe sur fond Nacre
Stylo bille Gemmoglobe sur fond Nacre

33.00 €



Globe terrestre de bureau 11 cm Bleu 1 pied doré
Globe terrestre de bureau 11 cm Bleu 1 pied doré

109.00 €



Newsletter
Votre Email

Votre nom
 
» Un peu d'histoire
Un peu d'histoire

UN ART MILLÉNAIRE CHINOIS
TAILLE ET SERTISSAGE DE PIERRES


LA PRÉHISTOIRE


L’une des premières gemmes, utilisée dès l’ère néolithique fut le lapis lazuli. Cette roche ou «gemme», de couleur bleue, imprégnée de significations magiques et sacrales, fut très appréciée et recherchée.
C’est de Mehrgarh au Pakistan dans la vallée de l’Indus, que proviennent des grains de Lapis-Lazuli mêlés à des turquoises et des stéatites découverts dans des agglomérats pour lesquels les méthodes de datation fournissent un âge d’environ 7000 ans av. J.-C.
En Iran, aux alentours de Tell-i-Bakun, environ 4500 ans av. J.-C., l’industrie locale des pierres précieuses pratiquait la taille des Lapis-Lazuli en grains polyédriques cubiques aux angles biseautés.
 
C’est en Mésopotamie (qui correspondait plus ou moins à l’Irak d’aujourd’hui) à Tepe Gawra, centre de la culture Ubaid, que le Lapis-Lazuli fit son apparition, avec la Turquoise, l’Améthyste et le Béryl, en 4500 av. J.-C. sous forme de grains que l’on travaillait sur place. C’est là que de 3000 à 2000 av. J.-C. s’épanouit la civilisation sumérienne dont la technologie avancée et la passion pour l’ornement de la personne sont révélées par le trésor constitué d’ors natifs et de gemmes découvert à Ur entre 1922 et 1934 par l’archéologue anglais Sir Leonard Woolley (1880-1960). Les minéraux découverts dans les tombes étaient essentiellement des objets de Lapis-Lazuli, de Cornaline et d’Agate.

LE BERCEAU DE LA MINÉRALOGIE
 
S’il est vrai que l’Orient a été le berceau des premières civilisations, il est tout aussi vrai qu’il a donné à l’humanité bien plus de pierres précieuses que l’Occident.
Il est donc naturel que les habitants de ces régions - Chine et Inde en particulier - aient été les premiers à enseigner aux autres peuples la valeur des pierres précieuses et les vertus magiques et thérapeutiques qu’ils y associaient eux-mêmes.

LA CHINE
 
En Chine, ces notions ont été transmises le plus souvent par la tradition orale, car la religion de Confucius a toujours tenté d’éloigner, tout au moins officiellement, tout ouvrage traitant de cette matière.
Le matériau sur lequel nous avons le plus d’informations est le Jade.
Les «jades» en Extrême-Orient, et en Chine en particulier, ont été de tous temps les minéraux les plus appréciés car ils étaient chargés de significations symboliques et d’authentique «énergie» cosmique. Le caractère sacré attribué aux Jades fut tel qu’il était supposé leur conférer souveraineté et puissance magique, pouvoirs médicamenteux et traumatologiques, nourriture de l’esprit et faculté d’assurer l’immortalité.
Le matériau utilisé par les Chinois était le Jade néphrite dans ses diverses gammes chromatiques qui vont du blanc pur à jaunâtre, au gris foncé à havane en passant par le jaune verdâtre et le vert foncé profond.
 
Les plus grands et les plus importants gisements de néphrite du monde ancien se trouvaient dans le Turkestan oriental chinois (Sinkiang), entre les vallées du Yarkand et du Khotan, le long des contreforts septentrionaux de la chaîne du Kuen-Lun.
Dès le Néolithique, les gisements alluvionnaires du Sinkiang fournissaient des cailloux qui pouvaient être travaillés et que l’on destinait à la production artistique chinoise.
Seules les femmes étaient préposées à leur recherche qui baignait dans une atmosphère inhabituelle de sacralisation.
Des ornements de jade de la culture Songze. (4000-3000 av. J.-C.) sont conservés à Pékin, au musée de l’histoire chinoise .
Par contre, dans les civilisations syro-mésopotamienne, égyptienne, égéo-crétoise, grecque, phénicienne, étrusque et romaine, les Jades n’ont été qu’exceptionnellement utilisés dans la joaillerie et la glyptique.

JADE : LA PIERRE ÉTERNELLE
 
Peu de pierres précieuses sont aussi riches en légendes et en tradition magique et dégagent un tel sentiment de mystère éternel et de finesse impénétrable, une aura d’antiquité et d’opulence qu’évoquent un mot comme celui de jade.
Pour de nombreux peuples Jade et vert sont synonymes ; pour d’autres, Jade évoque immédiatement le passé fabuleux de la mystérieuse Chine impériale.
 
Les Chinois en effet, dès la préhistoire, travaillaient un matériau qu’ils appelaient yu, celui-là même que nous appelons Jade, de l’ancien mot espagnol «pietra de Hijada», c’est-à-dire pierre des reins car on l’utilisait d’habitude comme amulette et dans le traitement des maladies rénales.

LES LAPIDAIRES
 
De tout temps l’homme a été, de par nature, attiré par ce qui était beau, rare et mystérieux. Son intérêt pour les pierres précieuses, qui très souvent réunissent ces trois vertus, n’a donc rien de surprenant. Au cours des siècles, la valeur attribuée à ces pierres s’est pourtant modifiée, sous l’influence de facteurs extérieurs. À la rareté et à la beauté sont venues s’ajouter en effet d’autres caractéristiques qui prennent racines dans des disciplines autres que la minéralogie telles l’astrologie et la médecine.
On ne peut dire avec exactitude où, comment et pourquoi naissent et se développent les croyances humaines, mais nous pouvons au moins essayer d’expliquer comment on peut les relier à des objets terrestres par excellence : les pierres.
Les peuples orientaux ont été les premiers à reconnaître les pierres précieuses et à leur attribuer des vertus magiques, vertus qu’il était beaucoup plus facile de trouver dans l’imagination des sages de l’époque que dans les pierres elles-mêmes. Quoi qu’il en soit, ces propriétés restèrent gravées dans l’imaginaire de ces peuples et les notions mystérieuses se transmirent au fil du temps, pour la plupart par la tradition orale, mais également par écrit. On peut considérer le lapidaire comme un essai de regroupement du savoir contenu dans ces divers écrits.
 
Les lapidaires sont des livres qui traitent des pierres et de leurs multiples propriétés. Selon l’époque où ils ont été rédigés et la nationalité de leur auteur, ils ont des portée, objectif et structuration fort différents. Il suffit de penser que parfois ils ne comptent que quelques pages alors que d’autres fois il s’agit de véritables traités dont le contenu peut relever de la magie, de la science occulte, de la médecine. On a cependant tout lieu de croire que les lapidaires étaient similaires, ou en tout cas proches par leur structure, à des manuels, à des textes de consultation à l’usage de joailliers, d’amateurs ou même de rois et de princes parce que selon la croyance de ces derniers, c’était des pierres précieuses, notamment de celles figurant sur leurs armoiries, que dépendait leur santé, la durée de leur règne et le bonheur de leur peuple. Ces textes ne sont pas apparus dès le début comme des ouvrages bien structurés et définis mais plutôt comme des regroupements de vagues notions, empruntées, pour beaucoup, dans les poèmes de l’Inde et de la Grèce. On ne peut en effet considérer comme des lapidaires les premiers écrits car il s’agit le plus souvent de livres aux sujets très limités. Cependant, avec le temps et l’évolution des civilisations, ces textes ont pris des formes bien définies, à tel point qu’on peut parler aujourd’hui de divers types de lapidaires. 
 
 
LAPIDAIRES ORIENTAUX
 
Les lapidaires orientaux, qu’ils soient chinois ou indiens, sont surtout magiques, même si conjointement aux autres vertus intrinsèques de la pierre, ils tiennent compte de sa valeur commerciale, de ses qualités et de ses défauts.
 
LAPIDAIRES CHINOIS
 
Les informations sur les gemmes sont éparpillées dans les livres de toutes les époques et de toutes les dynasties du "Céleste Empire".
La plupart de ces données concernent les vertus magiques des pierres mais également la naissance, les vertus et la symbolique de chaque minéral. 

Mon Panier
0 article(s) = 0.00 €

Recherche multicritères

Couleur

Pieds

Support

Diamètre

Nouveautés
Globe-terrestre-de-bureau-22-cm-Bleu-navy-4-pieds-acier4_110x83
Globe terrestre de bureau 22 cm Bleu navy 4 pieds acier

265.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-22-cm-Blanc-nacre-trepied-bois_83x110
Globe terrestre de bureau 22 cm Blanc nacré trépied bois

225.00 €



Lot-de-3-ecrins-pour-porte-clesLot3Ecrins_110x83
Lot de 3 écrins pour porte-clés

5.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-Bleu-navy-4-pieds-dore4P_104x110
Globe terrestre de bureau 33 cm Bleu navy 4 pieds doré

385.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-Bleu-navy-4-pieds-chrome_102x110
Globe terrestre de bureau 33 cm Bleu navy 4 pieds chromés

385.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-22-cm-Bleu-navy-trepied-bois1P_56x110
Globe terrestre de bureau 22 cm Bleu navy trépied bois

225.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-22-cm-Bleu-cambridge-trepied-b_52x110
Globe terrestre de bureau 22 cm Bleu cambridge trépied bois

225.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-Bleu-cambridge-trepied-b_56x110
Globe terrestre de bureau 33 cm Bleu cambridge trépied bois

310.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-Bleu-navy-trepied-bois1P_59x110
Globe terrestre de bureau 33 cm Bleu navy trépied bois

310.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-bleu-cambridge-3-pieds-d_93x110
Globe terrestre de bureau 33 cm bleu cambridge 3 pieds doré

355.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-Nacre-4-pieds-chromes4PB-2_107x110
Globe terrestre de bureau 33 cm Nacre 4 pieds chromés

385.00 €



Globe-terrestre-de-bureau-33-cm-Nacre-4-pieds-acier4PB-3-2_98x110
Globe terrestre de bureau 33 cm Nacre 4 pieds acier

385.00 €



Promotions
Affiliation

                                                         
      Marque d'acceptation 

    
 
Référencé par  :

 


 

   

 


 

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris